… la fille d’elle …

 

 

Cet après-midi en relisant le mémoire de ma fille,

je me souviens de ce jour au jardin du Luxembourg …

 

 

 

Elle avait 5 ans …

… aujourd’hui, 16 ans plus tard, j’en souris encore, je lui ai dit … elle a ri …

♥♥

 

 

 

… bonjour d’elle …

 

 

 

Dans l’aube naissante libérée d’une nuit sans fin

S’éveille le sourire dans la douceur du petit matin

Les plis des draps froissés imprimés sur la peau

S’étirer dans un rayon de soleil à peine éclos  …

Des oiseaux qui chantonnent

Et les pâquerettes qui se déboutonnent

La nature se réchauffe,

Se  délivre des frissons de l’ombre de la nuit …

Aller dans la cuisine

Préparer le café

Les tartines grillées, un petit peu de beurre salé,

Choisir un petit pot de confiture …

Ajouter avec délicatesse,

Un petit bouquet tout en finesse

Un petit bouquet de tendresse

Un petit bouquet de mots de moi pour toi …

Déposer un baiser sur ton front

Caresser ta joue, t’éveiller … tout doucement

Te souhaiter une belle journée

Et t’accueillir … ce matin …

 

 

 

 

 

… des ailes …

 

 

Il fait beau, un temps d’été déjà

J’avais envie de sortir, j’avais envie de voir l’eau  

J’ai pris ma voiture, j’ai roulé sur des petites routes de campagne

Je suis arrivée sur les bords d l’Yonne

J’ai garé ma voiture, j’ai marché un peu le long de l’eau

J’aime bien quand le soleil se regarde dans le miroir de l’eau

Il y avait un pêcheur un peu plus loin

Je ne crois pas qu’il attrapait beaucoup de poissons

Je me suis éloignée un peu pour être seule

Je me suis assise dans l’herbe, le soleil me faisait du bien

J’ai fermé les yeux un moment

Puis j’ai entendu un peu de bruit

Un peu plus loin il y avait un petit chat

Un petit chat tout roux

Il paraît que les chats roux ont mauvais caractère

Je n’en suis pas sûre, je ne connais pas de chat roux

Il semblait jouer

Oui oui, il  jouait avec un papillon

C’était un petit papillon blanc

Mon premier papillon de l’année

J’ai fait un vœu … il paraît qu’il faut toujours faire un vœu les premières fois

Je n’y crois pas mais je l’ai fait quand même

Et le papillon voltigeait au-dessus du petit chat roux

Il voulait jouer lui aussi

Mais le chat a attrapé le papillon

Il  battait des ailes par terre  près du petit chat

Le chat avait blessé le papillon

Il ne pouvait plus voler

Le petit chat et le petit papillon ne s’amusaient plus

Et le chat a mangé le papillon

Le petit papillon blanc n’a  rien dit, il n’a pas crié

Ça ne crie jamais un papillon

Parfois un papillon ça pleure

Mais on ne les voit jamais pleurer 

Ils pleurent tout seuls en cachette 

Et puis un papillon ça se laisse manger …

 

J’ai dessiné un papillon, mais il ne ressemble pas au petit papillon blanc. Je ne sais pas dessiner des papillons parce que je ne sais pas dessiner

 

 

 

 

… danse-moi …

 

 

Invite-moi

Pose tes mains sur mes hanches

Frôle-moi  

Prends-moi au fond de tes bras

Charme-moi

Puis serre-moi encore

Effleure-moi

Tangue-moi en cadence

Le temps d’une danse

Dérive-moi

Un deux trois pas de danse

Nos corps en adhérence

Émotionne-moi

Au rythme du tempo

Embrase-moi

Dans ce jeu à deux

Attise la flamme insidieuse

D’un plaisir exquis

Quand un coup de rein anodin

Nous électrise

Au fond de tes bras

Oublions  ce qui  nous sépare

Décadanse-moi …

 

 

 

 

… matin d’elle …

 

 

 

Petit moment exquis d’un matin tartine

Saveur pain grillé  

Moment sucré … ne pas résister

Douceur aigrelette

Quand groseilles et framboises s’étalent,

S’accordent sans déconfiture

Parfum café

Troublé d’un  nuage de lait  

Petit moment d’une douce simplicité

Début d’une journée  délices à volonté

Quand l’horizon écrasé de lumière me sourit

Le chant d’une mésange me ravit

Et s’étirent mes pensées

 Quand s’éveillent les mots du silence

Te susurrer tout doucement  …

… Bonjour … toi !

 

 

 

 

 

… je m’envole …

 

Voilà quelques semaines, je vous ai écrit …

Je vous avais dit que je changeais d’endroit où déposer mes mots …

Ce fut chose faite, mais je ne suis pas satisfaite

Le changement était peut-être provisoire, 

Il l’est …

J’ai décidé d’arrêter ici l’aventure sur cette plateforme.

 

Je ne vais cependant pas disparaître complètement 

Celles et ceux qui le souhaitent pourront me retrouver … ailleurs …

Je vous dis à bientôt à qui voudra me suivre encore …

Et merci  à toutes et tous … que vous choisissiez ou non de me lire encore …

 

A bientôt … peut-être …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… Ivresse …

 

Soudain une envie mutuelle …

Tu t’approches,  je ne résiste pas  

Tes bras autour de mes hanches, mes mains dans tes reins

Nos regards croisés brillent de désir

Ton souffle dans mon cou

Nos lèvres brûlantes, nos langues qui dansent

Mes mains qui frôlent ta peau

Frissons de tes caresses sur mes seins

Enlace, ondule, bascule  … frémir

Fusion avant l’effusion

Tu mènes la danse de cet amour sauvage

Tu goûtes, je craque

Tout s’accélère

Vertige du plaisir

Ouiiiiiiiiiiiii …………….