… langueur d’elle …

 

 

 

 

Une fleur s’était immiscée

Timide, ne s’était dévoilée

Dans la blancheur des nuits elle rêvait …

Son cœur elle offrait …  

Mais dans un souffle de vent ses pétales se sont envolés

En miettes le cœur s’est voilé

Et fanée la fleur s’éclipse …

 

 

 

 

 

 

 

21 réflexions sur « … langueur d’elle … »

  1. pauvre fleur,
    n’y a t’il personne pour l’arroser?
    et que ce coeur au vent puisse résister
    jolis mots, jolies phrases
    mais pourquoi cette tristesse
    et puis une bien jolie photo
    bisous

    • Bonsoir geo …
      Ce rosier pousse tout seul, un peu comme un sauvage. Chaque année il est couvert de petites roses rouges, mais elles ne durent pas longtemps. Après je lui fais une coupe quasi « militaire » sinon il part dans tous les sens et se retrouve sur le toit sans que je le lui autorise. Mais cet après-midi j’ai vu une rose qui s’était faufilée dans l’interstice du volet … une petite rebelle sans doute 😉 Aussi, ce soir je l’ai dégagée de son emprise et elle a rejoint ses copines … je ne voulais pas risquer de lui couper la tête en fermant mes volets 🙂
      Ne t’inquiète pas pour le cœur, le vent s’est calmé … le cœur a été sauvé …
      De la tristesse ? … où ça ??? … hihihi … Non tu as raison, un petit vague à l’âme passager et fleurissent quelques mots. Mais tout va bien.
      Petite fierté que tu apprécies la photo … et les mots, les phrases … je suis presque aussi rouge que la rose maintenant, c’est malin 🙂
      Merci geo … tes mots sont toujours un plaisir pour moi …
      Bisous mon ami … je suppose qu’à cette heure tu dois être dans les bras de Morphée, alors je me retire tout doucement, sur la pointe des pieds pour ne pas déranger … Moi je m’en vais dormir maintenant, plonger dans mes rêves et y cueillir peut-être quelques mots à vous offrir … ou pas 😉 🙂

    • Oui, cette chanson touche beaucoup de gens. Personnellement, ce film je peux le regarder 100 fois, 100 fois je vais pleurer. Et comme il est pratiquement toujours proposé dans les avions, et bien ça ne fait pas un pli, je le re-re-re … regarde encore et … je pleure encore 🙂
      Merci Didier, bonne fin de soirée à toi …

    • Oui l’H-Il … tu peux penser tout quoi tu veux 🙂 🙂 🙂
      Gros bisous l’H-Il … dors bien (t’as pris tes gouttes ? ) hihihi

    • Je ne savais pas que cette chanson datait de tant de temps … (merci de parfaire ma culture musicale 😉 )
      « enchaînés » ? … oui, pourquoi ? … parfois ça a du bon quand même, faut juste avoir la clé qui libère …
      C’était mieux peut-être … à certains points de vue. Mais je crois qu’il y a du bon à prendre dans chaque époque, comme du moins bon à laisser … Ne gardons que le meilleur alors …
      Bisous geo … et encore merci pour cette découverte

  2. Coucou ma Vivi,
    Elle est toute mimi ta petite rose. Elle est d’un rouge magnifique. Tes mots sont toujours aussi beaux, mais il y a comme une sorte de mélancolie qui s’y dégage, non? Je rêve, peut-être comme je rêve de ce moment si sensuel qui se passait dans ce très beau film avec ce regretté Patrick Swane ( je sais plus si cela s’écrit comme ça) Allez , je vais encore l’écouter, rien que pour le plaisir. Passe un bel été, ma belle, et gros bisous.

  3. 😛 tu vois ce que c’est lorsqu’on est une belle personne 🙂 au sens propre et au sen figuré …même les roses vient t’admirer !
    je ne t’oubli pas 🙂
    grosses bises

  4. La douceur de tes mots rejaillit dans tes yeux, la rose l’a su et voulait t’envelopper de ses fragrances éthérées pour te dire que l’amour l’emporte sur tout.
    Mes bises Viviane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.